garequai2

Aller simple, 2nde classe, tarif découverte

J’ai vécu la majorité de ma vie en région Centre mais je passe mon temps à déménager, et je prend constamment le train pour relier mes différents QG.

J’ai appris à apprécié les paysages urbains comme les champs depuis ma fenêtre. La gare est l’un de mes lieux fétiches. Dans l’espace d’une vie, j’y ai passé des jours à attendre une correspondance ou attendre quelqu’un. Des jours à faire tourner mes playlists. Je peux opérer les distributeurs automatiques plus vite que personne, mais je fais quand même un pèlerinage annuel aux guichets pour acheter ma carte de réduction. Je peux vous dire qu’entre Blois et Tours, si vous ne tombez pas sur le TER de l’enfer (les vrais savent), alors montre en main vous patienterez 11 minutes entre chaque gare, plus 4 minute entre St Pierre et Tours. J’ai beau faire de mon mieux, j’arrive en moyenne avec 3 minutes d’avance pour mon train; une façon de caser un footing hebdomadaire dans mon emploi du temps. Et en toutes ces années, je ne l’ai raté qu’une fois !

J’apprécie particulièrement l’extérieur de la gare de Tours, avec tous ces noms de villes gravés sur la façade. La plupart me rappelle une histoire différente, comme louper mon arrêt et terminer à Orléans. Rappel: Deux minutes d’arrêt, c’est vraiment DEUX MINUTES D’ARRÊT. Le petit voyage de Projet Tours ne pouvait commencer qu’à la gare. En voiture !

Dans la même catégorie : |

%d blogueurs aiment cette page :