Les premiers arrivés sont installés dans une grande salle à Mame

Rewind : #SWTOURS

Le week-end dernier était organisé le 3ème Start-Up Weekend de Tours : le premier sur le thème du tourisme et le premier auquel je participais.

Dans un Start-Up Weekend, comme son nom l’indique, des participants doivent concevoir des projets de start-up en 54 heures : du concept, au business plan, au design, au développement. Le dimanche soir, toutes les équipes font une présentation et un jury choisi ses projets préférés. J’étais intriguée par l’événement et l’énergie positive qui semblait s’en dégager. J’y suis allée pour l’expérience, pour produire quelque chose hors de mes cours et apprendre sur le tas.

En parlant à des participants d’anciennes éditions, j’en tire qu’il faut pitcher ! Proposer un projet fait partie du jeu, même pour rire. Alors j’ai réfléchi à plusieurs idées, j’ai eu quelques feedbacks. Vendredi j’ai testé mon pitch sur les autres stagiaires et on m’a soufflé un nom : What The Food, l’appli pour trouver des restaurants selon ses pratiques alimentaires. Le guide du végétalien en app en fait, mais étendu à tous ceux dont la pratique alimentaire complique une sortie au restaurant.

Donc j’ai pitché, armée de l’épée de @Poillourd pour me donner du courage. (On m’a demandé le rapport : il n’y en avait aucun !) Au tout début de la phase de vote, on décide de former un super-pitch des pitchs A la carte et What The Food : car numériser les menus de restaurant permet de trier chaque plat par pratique alimentaire. Et 54h plus tard Food Tracker était le coup de cœur Orange.

Ce week-end, c’était des montagnes russes. J’ai rigolé, j’ai stressé et j’ai fait du boulot que je ne pouvais pas imaginer vendredi matin. J’avais comme but de live-blogguer l’expérience mais je me suis rapidement rendue compte qu’il valait mieux que je me concentre sur le travail à réaliser plutôt que de le commenter. J’ai pas beaucoup de photos à partager, mais bon, JFDI. Quelques nuits de sommeil plus tard : REWIND.

 

Jour 1 :

17h42 : Arrivée à Mame. On discute avec les autres participants, on attend impatiemment que ça commence. Je re-lis mon pitch.
21h08h : On décide de fusionner les pitchs What The Food et A La Carte. J’immortalise notre feuille pleine de gommette au cas où elle ne passe pas à l’étape suivante.

 

21h17 : Les projets sélectionnés sont rappelés sur scène. Ici Panda Check. Et quelques secondes plus tard, What the Carte !
23h06 : On réfléchi en groupe aux bases du concept.

 

Jour 2 :

6h32 : Pas envie de dormir à Mame, j’étais rentrée en me promettant de revenir avec le premier bus. *L’idée brillante* Je sais que des gens sont restées à Mame toute la nuit… mais je ne prévoit pas qu’ils aient aussi pensé à fermer les portes. Un appel à l’aide sur Twitter et Touristapp vient à ma rescousse. Gros coup de chance.
7h10 : On dirait que Mame est vide, mais ne vous trompez pas : ça fait juste une sieste sous les tables. Sauf le survivant ultime, le développeur de Panda Check caché par un paperboard, au travail 24h/24 !

 

11h47 : Toute l’équipe au travail, chacun sur son domaine. On fait une grande tablée !
18h20 : Mame est à fond !

 

Jour 3 :

12h36 : La matinée passe vite. De mon coté, je travaille sur la présentation du soir. On fait une pause avec Habibi 2.0, le sandwich qui pense même aux mots d’encouragement, au top !

 

17h25 : Les présentations vont commencer dans quelques minutes ! Le stress monte !
18h43 : On vient de pitcher. On retourne à nos places pour regarder ceux des autres participants l’esprit tranquille, et voir toute le monde se marrer devant le pitch génial de Touristapp.

 

20h18 : La joie de Shake My Tours est communicative : #1 ! Le palmarès complet sur le blog du Start Up Weekend Tours.

Non-pictured : Le chifoumi géant, la ligne impressionnante des pitcheurs, le défilement, la grande respiration avant de se lancer soi-même, la formation de l’équipe, les présentations, se coucher tard, se lever tôt, des heures autour de la table, des pages entières de taches à faire, presque toutes cochées, des rires dans la Smily Box, des paquets de dragibus, beaucoup de dragibus, les doutes, les débats, découvrir les talents des membres de son équipe, leur faire confiance, la panique, les changements de dernière minute, le soulagement après une présentation sans accroc, le plaisir de voir ses amis défendre leurs projets, dire au revoir comme à la fin d’une colonie de vacances, commencer à parler de revenir en 2016. Start Up ? Weekend !

 

LINK : Le site de Food Tracker.

Logo du Start Up Weekend Tours Tourisme

Dans la même catégorie : |

%d blogueurs aiment cette page :