Cache magnétique, chateau de Tours

Tourisme local: Le Géocaching

Le géocaching consiste à retrouver dans le monde entier des objets cachés par d’autres participants.

Il vous suffit de vous rendre sur le site officiel du jeu ou de télécharger l’application pour accéder aux coordonnés d’objets dans les villes de votre choix. Il vous faudra simplement un GPS ou un smartphone pour lire ces données. L’option smartphone est la plus pratique, et celle que je conseille. Vous recevrez de nouvelles coordonnées d’objets selon vos déplacements, et pourrez lire des remarques laissées par d’autres géocacheurs. Pas besoin de trop prévoir non plus, il suffit de lancer l’application pour se lancer dans la recherche. Les objets en question sont des boites de tailles variables, dites « caches », renfermant un petit registre et d’autres trouvailles laissées par vos prédécesseurs. Une fois la cache trouvée, enregistrez votre succès sur l’application et passez à la suivante.

 Souvent les caches sont placées dans des lieux stratégiques, qu’il s’agisse de la maison d’un illustre artiste tourangeaux, une église, ou des ruines d’un ancien monument. Une petite description de l’intérêt culturel et historique les accompagne. C’est une façon originale de flâner en ville et d’apprendre quelque chose en même temps. Ah, et c’est gratuit. Est-ce que j’ai votre attention ? Personnellement, ce que je préfère est l’impression d’être dans La Carte Aux Trésors. Hélicoptères non inclus. Certaines caches sont d’ailleurs un peu vicieuses, avec des énigmes qui vous font traverser plusieurs quartiers pour les résoudre. No pain, no gain, n’est-ce pas ! Pour vraiment se prendre au jeu, je conseille de tenter l’activité en groupe. Ce n’est pas obligatoire, mais c’est bien plus drôle.

Il y a toute une culture géocaching. Vous remarquerez d’ailleurs, en trouvant vos premières caches, des initiales bizarres: FTF, STF ? Elles correspondent à “First To Find” et “Second To Find”. MPLC ? Merci pour la cache. Mais pas la peine d’être un pro de la discipline pour passer un bon moment. C’est une façon simple de se créer un itinéraire touristique original. Oui, même dans sa propre ville ! Je vous préviens quand j’éssaie à New York, mais en attendant on pense local.

Dernières astuces: L’application a une version premium payante plus complète, mais la version gratuite est tout ce qui est réellement nécessaire. Si dans le log d’activité vous retrouvez trop de fois la mention DNF, cela signifie que la cache n’a pas été trouvé depuis un bout de temps et qu’elle n’existe peut-être plus, ne perdez pas votre temps. Enfin, si vous n’avez pas l’internet illimité sur votre téléphone, pas de problèmes. Passez d’un réseau publique à l’autre, les indications chargées pendant votre connexion ne disparaissent pas une fois que vous êtes hors de portée.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site officiel de Géocaching. Et pour des photos à couper le souffle, rendez-vous sur leur instagram officiel.

 

Dans la même catégorie : |

%d blogueurs aiment cette page :